MOULINS & Nombre d’Or

LE NOMBRE D’OR dans les MOULINS PORTUGAIS

Moulin type SESIMBRA – Moulins de MOLEDO

Etude des proportions

Qui dit moulins dit grains.

Autrefois les anciennes mesures étaient basées sur la largeur d’un grain d’orge, soit 0,2247 cm. Pour bâtir, on utilisait des unités plus grandes basées sur le corps humain – coudée, pied, empan, palme, paume, pouce, ayant leur correspondance agraire avec le grain d’orge. La coudée royale de 52,36 cm était la longueur de 233 grains d’orge posés côte à côte ; le pied de 32,36 cm, soit 12 pouces, correspondait à 144 grains. On partait donc d’une mesure stable offerte par la nature pour engendrer la géométrie du Nombre d’Or aux propriétés uniques.

Qui dit grains dit moulins

Un sympathique exercice de style.

Notre analyse débute avec le dessin d’un moulin portugais de type SESIMBRA, dû à M.Michel SUBRENAT-AUGER dont une photo sur le net avait attiré notre attention. A vue d’œil, il semblait proche de formes géométriques connues des tenants de l’Art du Trait, ou/et des proportions dorées chères aux peintres et sculpteurs de la Renaissance. L’idée était donc d’approfondir le sujet pour savoir si le nombre d’Or entrait dans la construction de ces moulins très esthétiques, car nombreuses furent les constructions rurales réalisées autrefois en Europe d’après les lois vitales de la Nature.

Voici la géométrie que nous avions en tête.

Cette esquisse sur papier quadrillé est tirée d’une fiche de notre ami Bernard AUBERTIN, facteur d’orgue mondialement connu qui optimise ses orgues en utilisant le nombre d’Or. On reconnaîtra également l’image de la pierre cubique à pointe, chère aux corporations de bâtisseurs.

La plus grande figure en haut à gauche, correspond quasiment avec le dessin technique de Michel SUBRENAT-AUGER.

Enquête sur le terrain.

La planche couleur d’un moulin de type Sesimbra faite par Michel Subrenat-Auger sert de support à notre étude. Ce type de moulin aurait-il bénéficié d’un apport géométrique particulier dans sa construction, privilégiant la section dorée ? Peut-être, car cette proportion mythique est un primaire d’économie qui régit la création et le monde des bâtisseurs. On obtient ainsi un résultat optimal avec le moins d’énergie et de matière possible. Vauban l’utilisa sans restriction dans l’édification de ses innombrables forts pour ces raisons économiques (temps-argent-matière). 

Ce dessin est précis comme le souligne son auteur.  Tentons de le décomposer.

Ainsi,

L’élévation livre en coupe un carré abritant le mécanisme et un triangle, le toit rotatif posé sur la sablière de pierre, protégeant les engrenages et l’arbre de la voilure.

Détaillons la coupe carré, en rouge :

L’étude des proportions est réalisée au compas, avec :

  • En rouge, le volume intérieur du moulin
  • En pointillé bleu vertical, l’axe de rotation des meules
  • En trait blanc, la diagonale des 2 demi-carrés et leurs arcs respectifs en pointillé bleu également.
  • En vert, la base du blutoir (Ponte e Urreiro)

On distingue :

  • Le volume intérieur en coupe est carré. Ce n’est pas anodin car tout carré se décompose en rectangle d’or et inversement.
  • L’axe des meules divise le carré en deux rectangles égaux, verticalement.
  • Si nous considérons le ½ carré ainsi divisé, ses proportions sont de 1 sur 2 , soit l’octave; sa diagonale vaut √5 ; par définition ce demi carré génère des médiétés géométriques, arithmétiques et harmoniques, c’est-à-dire toute la batterie du nombre d’Or et en particulier celle du pentagone étoilé.
  • Autre coïncidence : le blutoir, pointé en 6 sur la photo, est exactement positionné à l’intersection des médiatrices des côtés du carré, soit à mi-hauteur et mi-largeur du volume intérieur.
  • Toujours dans le domaine du pur hasard, si nous rabattons la diagonale √5 (blanche) vers l’horizontale, en l’occurrence vers le sol, cette diagonale semble fixer la largeur de la base extérieure des murs. L’emprise au sol des murs serait donc sous √5. Ceci n’est pas sans rappeler les procédés similaires adoptés pour le tracé des cathédrales. Les murs correspondraient à une bordure dorée.

Soit l’analyse géométrique de la coupe du moulin, sous réserves de vérifications ultérieures.

On comprendra qu’il y a déjà suffisamment d’éléments en rapport avec la proportion dorée pour faire preuve de plus de curiosité.

Enfin, la pente du toit ( coiffe) montre qu’elle est très proche des 51°, soit presque celle de la grande pyramide de Giseh et répond au tracé  √5 des esquisses. Hasard ou continuité ?

Il y a d’autres récurrences géométriques auxquelles nous ne nous attendions pas, mais nous n’avons pas voulu aller plus loin sans disposer de plans. Ces résultats sont déjà très encourageants.

Beaucoup de questions se bousculaient, la principale étant de savoir si la « Divine proportion » était bien utilisée dans la construction des moulins portugais de type Sesimbra en général, leur érection étant assez tardive (XVIII) ou si l’architecture du moulin-type représenté ici est une exception.

A partir de là, nous avons décidé d’aller sur le terrain voir d’autres moulins et sommes entrés en contact avec  Monique MENELOT, très attachée au village de MOLEDO (Portugal) qui comporte évidemment plusieurs moulins à vent. MOLEDO est situé au nord de Lisbonne dans la région Ouest. 

Moledo est un village pas comme les autres en plus de ses moulins, on découvre l’art en milieu rural. II suffit de se promener pour admirer des sculptures contemporaines, des peintures  murales et une œuvre de Pantonio, artiste portugais talentueux du street art. Connu internationalement il a offert au village une fresque monumentale sur un des moulins

Voir le site : Moledo Acontece 

Monique MENELOT fut notre guide fin février 2020 ayant une bonne connaissance des moulins. Elle a écrit un livre en français et en portugais en collaboration avec Fernando Henriques ancien meunier et propriétaire du moulin que nous avons étudié. 

D’après les discussions avec le propriétaire M. Fernando HENRIQUES et l’équipe regroupée à cette occasion, comme Francesco JACINTO qui enseigne à Loures (proche Lisbonne) ce patrimoine vivant, il ressort que la construction d’un moulin est aussi une entreprise intuitive, basée sur une connaissance transmise oralement. Le Moulin s’adapte au terrain situé de préférence sur une zone de vents les plus réguliers possible. Sa taille dépend des besoins.

Petits ou grands, les moulins renvoient une image homothétique puisqu’ils répondent tous au même cahier des charges et sont souvent implantés proches les uns des autres.

C’est cette répétition de formes semblables qui crée l’harmonie telle que nous la voyons sur d’innombrables photos.

A l’écoute des descendants, actuels propriétaires (février 2020), le plan n’obéirait pas à des proportions géométriques particulières, comme celles utilisant la suite de Fibonacci par exemple. Pourtant, on constate que dans bien des cas, les proportions sont proches des formes générant le nombre d’Or, ses multiples ou sous-multiples. 

Les proportions des ouvertures, portes ou fenêtres, sont souvent les premières à parler. Prenons comme exemple, l’entrée du moulin de M. HENRIQUES

Notons que l’encadrement de pierre est réalisé à marges égales. 

Même avec la déformation de l’objectif photo, un gabarit nous donne un passage de porte dans un rapport très proche de 2,236 qui est un multiple du nombre d’Or. Coïncidence ? sans doute pas pour cet élément important comme la porte d’entrée.

Pour les dimensions plus générales, les villageois travaillaient à l’instinct, au coup d’œil. Ils ressentaient le bon équilibre, la bonne et belle dimension de la forme à adopter. Mais comment l’expliquer ? 

On sait que le corps humain est lui-même proportionné au nombre d’Or, comme les plantes ou les animaux. Notre coup d’œil dans l’évaluation de l’équilibre d’une forme est complètement influencé par la divine proportion chère à Lucas Paccioli ou Léonard de Vinci. 

Nous sommes des enfants de la Nature et la Nature, dans sa grande diversité, utilise le coefficient de croissance Phi = 1,618 et ses dérivés. L’esthétique du beau est celle du nombre d’Or, telle que notre organisme, agissant comme un prisme, nous la fait percevoir de manière inductive. 

Il est donc normal qu’instinctivement nous ayons « le sens de cette proportion ». C’est d’ailleurs le cas des plus grands musiciens dont les partitions sont entre 75 et plus de 90% rythmées sur la proportion dorée. L’instinct musical, l’instinct des formes architecturales accordées sur Phi est dans l’Homme. Les villageois portugais savaient appréhender en eux cet élément pour bâtir de beaux moulins.

Venait ensuite l’adaptation du beau à l’efficacité technique. 

Là encore, l’école du vivant nous apprend que rien n’est parfait. Il y a un modèle idéal, mathématique, et une adéquation au lieu. Il y a une théorie puis des variations qui optimisent. C’est la règle dans toutes les constructions utilisant Phi, que ce soit pour des réalisations humaines ou celles de la nature (coquillages, fleurs, arbres  etc.)

Il faut savoir que les moulins sont tous différents, par définition.

Il y a donc un compromis très intéressant mis en place afin de pouvoir travailler efficacement dans un lieu où l’on se sente bien, lieu vivant, gratifiant, valorisant, qui fait toujours la fierté de leur propriétaire.

Voilà ce que nous pouvons dire pour le moment, sous les réserves habituelles compte tenu  des documents dont nous disposions, mais nous n’en avons pas fini. Nous attendrons de disposer de mesures précises pour revenir vers les moulins portugais. Le plan du moulin type SESIMBRA publié est très proche de la réalité, le dessin est une base relativement exacte a tenu a préciser l’auteur.

Les Moulins de MOLEDO n’ont pas encore fait l’objet de plans, comme la plupart des moulins du Portugal ou d’ailleurs. C’est un gros travail de tout mesurer et de documenter avec précision. Nul doute que ce travail de mémoire s’étoffera au fil du temps pour le rayonnement et la préservation de ce patrimoine unique.

En quoi le nombre d’or est-il important ?

Cette proportion est présente dans l’univers, de l’insecte aux mouvements des planètes redécouverts par Kléper.  Les anciennes civilisations connaissaient déjà l’importance du nombre d’Or comme le témoignent leurs monuments. Construire au nombre d’Or, un objet ou un temple gigantesque, c’est se mettre au diapason du cosmos. La nature suit ces règles.

Quand on construit au nombre d’Or, on cherche à relier la Terre et l’Homme avec le Cosmos (Patrice MEYER), ce que les anciens appelaient « LA GRANDE CONSONANCE »

Le NOMBRE est l’ESPRIT de la création

La GEOMETRIE en est l’AME

L’ARCHITECTURE en est le CORPS

De nos jours, on ne construit plus au nombre d’Or, sauf pour des réalisations prestigieuses. Par chance il y a encore de nombreuses maisons, habitats ou lieux implantés suivant ce principe immuable.

Les heureux possesseurs d’un tel patrimoine vivent dans un endroit harmonisé comme une œuvre d’art, et il est bon de le savoir.

Les moulins portugais, construits d’instinct ou en connaissance rationnelle des canons de la PROPORTION DIVINE ( Lucas Paccioli) expriment cet équilibre.

A ce titre, ce sont des œuvres à préserver.

Références :

Le site du nombre d’Or :  maisonnombredor.fr

Michel SUBRENAT-AUGER, dessin d’un moulin type Sesimbra à une meule ; http://www.moulins-moinhos.msa-modelisme.eu/page12/page2/page2.html

plus le dessin du grand moulin de Beja à deux meules http://www.moulins-moinhos.msa-modelisme.eu/page12/page0/page14/page14.html

Au sujet de ce grand moulin à deux meules,  un livre a été conçu dessiné et photographié par Francisco Dias SOARES avec la collaboration de sa famille, propriétaire du Moinho Grande de Beja. Le livre n’est pas commercialisé, puisqu’il a été édité avec des fonds publics. Cependant il est disponible à la mairie de Béja.

Monique MENELOT, a écrit avec Fernando  HENRIQUES  un livre sur son moulin :

« Moledo : Un patrimoine à préserver : Histoire et technique du grand Moulin ». Le livre n’est pas édité, il le sera bientôt en version électronique. 

Monique MENELOT anime des ateliers d’écriture dans la capitale portugaise au sein de Lisbonne Accueil. Elle participe à l’animation du village et aide à la préservation de ce patrimoine précieux  que sont les moulins.

Le CONSERVATOIRE DU LIVRE cdl.dirparis@gmail.com

Notre organisme regroupe un réseau de compétences spécialisées sous l’angle nombre d’Or, que ce soit pour des projets industriels ou commerciaux, ou encore des ensembles architecturaux et artistiques.

Le CDL délivre des expertises Nombre d’Or : bâtiments et jardins, peintures, artefacts, propriétés, plans, citées anciennes ou modernes,  etc.

Le CDL construit des labyrinthes et des œuvres d’art uniques, au nombre d’Or.

MAISON R+2 en REGION PARISIENNE ETUDE PHI

Ce projet en région parisienne amène des suggestions qui devront se généraliser dans l’avenir, car en secteur urbain, l‘exposition électromagnétique est permanente.

  • Privilégier les courants faibles : plus la tension électrique est faible, moins vous créez de pollution électromagnétique dans votre habitat. Ceci oblige à repenser les besoins électriques en recherchant les accessoires de moindre consommation et de faible tension : éclairages à leds par exemple.
  • Utiliser des fils blindés pour les courants forts.
  • Eloigner les appareils à courant fort des lieux où l’on passe le plus de temps.

LES PLANS

NOTA : Il est toujours plus difficile de modifIer des plans existants – car il faut repenser le projet – que de démarrer Ab Initial. Néanmoins, dans les deux cas, la recherche de proportionnalité est la première étape :   nous partons des grandes proportions vers les petites. L’étude est réalisée au compas, à la règle.

En partant des dimensions extérieures:

  • La maison est trop longue pour rester dans le rapport Phi 1,618
  • La maison n’est pas assez large pour générer un rectangle d’or
  • La maison est trop courte pour être dans le rapport 3×1/phi

Dans les trois cas l’écart est faible, donc  – sous réserve des conditions locales d’urbanisme –  il y a peu à modifier pour entrer de plein pied dans la proportion dorée.

Pour obtenir simplement un rectangle d’Or, nous suggérons :

  • Cas N°1, soit de raccourcir légèrement la longueur, ce qui diminuera la surface.
  • Cas N°2, soit d’élargir légèrement le bâti. Nous préférerions élargir le bâti car ici l’agrandissement est très faible, moins d’une épaisseur de mur.

On voit que dans les deux cas, la forme extérieure sera celle du rectangle d’Or. 

Pour conserver le rectangle d’or à l’intérieur des murs, l’épaisseur des pignons devra varier.

document Patrice Meyer, sur l’Art du Trait

C’est ce que l’on appelle un encadrement homothétique.

Esquisse : Le rectangle d’or intérieur est conservé. Avec des murs longitudinaux de 0.35m d’épaisseur, nous aurons des pignons de 0.50/0.55m ce qui n’est pas courant dans une maison moderne, mais renforce l’isolation

Dès lors, nos pouvons envisager un plan directeur qui organiser les sous-espaces en parfaite harmonie avec l’ensemble.

Remarque

Nous avons fait d’autres essais pour rester au plus près de la forme initiale du projet. Les rectangles racine de 2 et racine de 3 ont été explorés mais les résultats ne sont pas aussi simples et aussi satisfaisants, même en utilisant le rapport 3 x 1/Phi

Annexe

La Mesure historique

La mesure se calcule en fonction de la latitude du lieu. On  peut travailler en pouce, pied et coudée

La latitude du lieu de construction sera L = 48,75° N.

L’étalon de cette maison sera de 81,63 cm, qui se décompose en :

  • Une coudée de 50,45 cm
  • Un pied de 31,18 cm

Les valeurs au centième sont impossibles à respecter sur le terrain pour des petites longueurs. Elles servent à donner une précision maximale aux grandes dimensions. Les petites longueurs utilisent le pouce.

Avec ces mesures de base, vous travaillez suivant la suite de Fibonacci. Vous pouvez donc construire la règle, ou Quine, qui correspond à votre maison, et uniquement.

Un habitat construit selon la nombre d’or est un habitat biologique au plein sens du terme.

DEMANDER L’EXPERTISE Nombre d’Or d’un bien immobilier

Une propriété au nombre d’or est unique.

Il fait de vous un propriétaire à part.

Vous vivez dans une architecture précieuse, élevée grâce aux mêmes règles que les pyramides d’Egypte ou les plus belles cathédrales gothiques d’Ile de France.

Carré magique de 5 et encadrement au rectangle d’or.
Voilà une porte qui s’ouvre sur le nombre constructeur 5, générateur du nombre d’Or
Le heurtoir vous invite à la Connaissance : « frappez et l’on vous ouvrira »

Une Maison ou une propriété construite sur les canons du nombre d’or est un bien de plus en plus recherché. Il est en consonance avec l’environnement :

le nombre d’or est La bio-architecture de référence.

Phi est le coefficient de construction ( on dit coefficient de croissance) de la nature, du vivant, accordé au lieu où un habitat est construit. C’est un principe immuable. Il est dit vital. Aujourd’hui ces critères multi-millénaires reviennent sur le devant de la scène. La France est le pays de l’architecture dorée par excellence et c’est un luxe historique caché, encore présent dans nos régions. Sachez en profiter.

La nature est mathématique, les chefs-d’oeuvre de l’art sont en consonance avec la nature.

L’harmonie résulte de la récurrence rythmique de formes semblables

3 Raisons d’explorer le nombre d’Or

1. TOURISME/ BIO-ARCHITECTURE

Vous louez des gîtes, des chambres d’hôtes, vous avez un hôtel,

Vous souhaitez vous démarquer de vos concurrents, en proposant un séjour ++ dans un lieu au nombre d’or.

Vous avez besoin d’une expertise qui mette en valeur votre bien

2. TRANSACTIONS IMMOBILIERES

Vous souhaitez acheter ou vendre un bien qui soit au nombre d’or.

3. PRESTIGE PATRIMONIAL

Vous êtes déjà propriétaire d’un bien immobilier, d’une maison de famille, d’un bâtiment, d’un manoir ou plus grand encore;

vous souhaitez savoir si tout ou partie est construit sur les canons de la « divine proportion ».

L’intérêt d’une telle démarche est de savoir si l’on vit dans un espace équilibré, harmonieux, en symbiose avec les lois de la nature, bref dans un habitat pensé « biologique » au plan architectural. Les formes et surtout les proportions conditionnent la beauté, la qualité de vie, le bien-être, canalisent l’énergie, et, pour certains édifices, l’amplifient. C’est une valorisation importante de votre bien que l’on trouve rarement dans un ensemble moderne.

« Une maison au nombre d’Or est une maison en or »

Manoir breton, sur le ria Jagu, près de Tréguier
Habitat sous Phi et 3 x 1/Phi

Il n’y a pas que l’habitat. Une armoire, un vase, une peinture, une fontaine, etc. peuvent avoir été créés en respectant les règles de la proportion dorée car ces critères furent longtemps en vigueur dans les corporations. Nous pouvons donc analyser un objet ou un meuble pour en connaître sa vraie valeur harmonique.

Comment faire ?

Prenez contact : Conservatoire du Livre Paris : cdl.dirparis@gmail.com

Demandez l’information « Expertise » . Vous recevrez le document par retour avec toutes les précisions .

Pour une étude immobilière, partant des plans, nous analysons les grandes dimensions du bien, puis les ouvertures, surfaces et volumes. Si un élément Phi transparaît, nous vous le signalons rapidement. Si le bien comporte de nombreux éléments Phi nous pouvons nous déplacer pour les relevés métrés et les photos . Au final, vous disposerez d’un livret complet sur l’architecture de votre bien, analysé géométriquement sous l’angle de la proportion dorée.

Nous ajoutons si besoin, l’implantation par rapport à la course du Soleil, aux solstices et aux équinoxes, sans oublier la structure géologique et/ou géophysique sous-jacente.

Il n’y a aucun lien avec le degré de confort. Il s’agit d’une analyse harmonique au plein sens du terme, en concordance avec le lieu, c’est-à-dire avec la latitude.

A la fin de l’étude, votre patrimoine pourra porter la plaque signalant son caractère exceptionnel.

Une BERGERIE en BRETAGNE : Suivez ce nouveau projet au nombre d’or

ENTREZ À L’ECOLE DU NOMBRE D’OR. SUIVEZ CE PROJET et ECHANGEZ : cdl.dirparis@gmail.com

Historique du projet :

Un pompier breton a contacté le CDL pour finaliser un projet de bergerie à construire selon les règles Phi.

Le projet vise a réduire des dépenses d’entretien d’un grand terrain, puisque 4uatre brebis à l’année sont plus économiques qu’un contrat d’entretien avec une entreprise. Notre professionnel du feu prend soin des dépenses publiques mais aussi des futures brebis qui vont ainsi bénéficier d’un habitat harmonieux original.

Nous avons décidé de l’accompagner….à la recherche de la Toison d’Or

Voici le schéma initial du concepteur. L’idée, le germe.

Ce premier dessin de la bergerie est imaginé autour d’une porte standard du commerce, mais les proportions Phi de ce plan sont encore à mettre en place. Les mesures indiquées sont approximatives, ne pas en tenir compte.

Problématique : Tout en respectant au plus près le design, il s’agit à présent d’inclure le nombre d’or dans ce concept, directement ou en substratum. Un projet pastoral comme celui-ci va s’inscrire dans la vie de la nature, or la nature est directement structurée par le nombre d’or. Qu’il s’agisse d’une bergerie ou du Parthénon d’Athènes, les règles sont les mêmes.

A la fin, quand les proportions seront arrêtées, nous choisirons une mesure pour métrer les esquisses.

Géométrie du projet

Armé d’un logiciel fournissant une règle proportionnée au nombre d’or, notre Ami Patrick.M est parti d’instinct sur un carré comme base d’abri nocturne, en utilisant le quine fourni pour agrandir sa création.

La Bergerie a donc une forme carrée, symbole du monde physique cher à Pythagore, prolongée par un préau, soit au total une emprise au sol de proportion 1 x 1,618. Nous sommes donc partis d’un carré pour construire ( au compas il va de soit) un rectangle d’or.

Patrick utilise donc la loi de réversibilité, privilégiant le carré, lieu où les animaux passeront leurs nuits.

Loi de réversibilité

« Tout carré peut être construit avec des rectangles d’or et inversement.« 

(dessins de feu P. MEYER)

Après modification, il livre ainsi, l’esquisse suivante :

Remarquons :

  • en haut de la feuille, la règle proportionnée ou Quine
  • en vert, en bas sur le plan, le carré générateur.
  • en jaune, toujours sur le dessin du bas, le préau prolonge le carré, créant un rectangle d’or.
  • en élévation, vue de face, soit le dessin du haut, nous retrouvons le carré générateur qui contient la porte d’entrée.
  • le toit s’abaisse en arc de cercle jusqu’aux limites du rectangle Phi.
  • A nouveau, ne pas tenir compte des mesures indiquées.
  • En orange, une spirale de croissance apparaît

A propos de la forme Carrée

Au regard de la Tradition, le carré est « la première pierre » d’un édifice, d’une intention, d’une création.

Il est aussi la base du système GGS, canevas ou grille à module carré qui permet de relier et de retrouver les proportions des monuments anciens, leur orientation, leurs liens avec nos luminaires, la Lune ou le Soleil.

Le carré permet une décomposition gnomonique par croissance ou décroissance continue jusqu’à l’apparition de la spirale logarithmique (Ghyka). Dédoublé, il donne le double carré générateur du nombre d’Or, soit l’octave.

Le carré, générateur de forme et pierre angulaire, appartient aussi bien à la série statique que dynamique selon Hambidge.

La démarche de notre ami Patrick s’inspire donc d’une vieille Tradition, qui partait d’une forme statique, c’est-à-dire d’une forme utilisant des nombres entiers ou fractionnaires, pour évoluer vers une forme dont les nombres sont incommensurables.

Le carré est l’une des figures-mères des sciences anciennes. Son nombre est 4, puisqu’il a 4 côtés.

Les nombres fondamentaux, nombres-souche, font partie des 22 nombres figuratifs qui relèvent du système des 22 polygones réguliers inscriptibles dans le cercle.

Les trois figures-souches :  triangle, carré et pentagone avec leur famille de figures convexes ou étoilées (tableau de P.Meyer)
3 mères, 7 doubles, 12 simples

Parmi les trois nombres fondamentaux, 4 est le multiplicateur, 3 et 5 sont des multiplicandes ( trois pour le triangle, 5 pour le pentagone)

Les formes-figures du 3 et du 5 peuvent se considérer comme issues du 4.

Ceci est très important, car on considère que le 4 est une figure générique. D’ailleurs, le 5 ou pentagone, procède du carré et du triangle, via le nombre  d’or.

Dans un autre système de construction, dont les modules carrés forment des grilles ( le système GGS), nous avons la confirmation de cette paternité.

Le 4 est le module de base, le module de croissance par excellence. C’est lui que nous retrouvons dans tous les temples, que ce soit à Balbek, dans les pyramides égyptiennes de Giseh, à Ur, à Göbekli Tepe, dans l’implantation des mégalithes etc.

Et nous disons module de croissance volontairement, faisant ainsi le lien avec le nombre d’Or qui est le coefficient de croissance le plus courant du monde vivant .

Aujourd’hui, c’est par le carré que nous pouvons analyser les sites les plus anciens et découvrir qu’ils sont le fait d’une école géométrique commune sur la planète.

Le 4 ou carré, a donc un rôle fondateur dans la réalisation d’une idée, idée qui pourra se développer dans pratiquement toutes les formes, par la croissance ou la multiplication du carré-module-initial.

Exemple entre tous, le double carré, soit deux carrés accolés, ou rectangle de 2 sur 1, génère le nombre d’or ( par sa diagonale).

Le carré et la géométrie-grille GGS construisent aussi des spirales, formes dynamiques. Nous sommes vraiment là sur des fondamentaux.

La surface carrée, figure-souche de la Tradition, distribue des spirales mais aussi le triangle 3-4-5 appelé par la plupart des auteurs « triangle sacré égyptien » ou encore triangle de Pythagore. C’est le triangle rectangle dont les côtés sont proportionnels aux nombres 3-4-5 , le seul triangle qui forme un série arithmétique.

Fin provisoire,

La suite bientôt ……avec les nouveaux plans.

LIFE ART

LIFE ART ®

L’ART VITAL©

LA NOUVELLE ECOLE

 

 Peinture Phi, mosaïques bombées, double spirales Phi, sont des formes réceptrices et émettrices.

La bio création du XXI siècle.

P1160281

Une œuvre d’art qui concentre l’énergie ambiante, des œuvres d’art qui agissent sur la vie et utilisent l’énergie naturelle.

Un effet prouvé sur les plantes.

Une technique qui va des bijoux gaulois aux peintures très spéciales des avions furtifs.

Transposées à la création artistique, cette technique très récente crée l’ART VITAL©

ou VITAL ART©.

L’objectif de l’Art VITAL© est d’œuvrer sur le vivant, au-delà du plaisir ou de l’esthétisme de l’œuvre ; la sculpture ou le tableau agissant directement dans les espaces où ils sont placés.

Comment est-ce possible ?

Qu’est-ce que cet « ART de VIE »

Au départ, une science vieille comme le monde,

On la retrouve de manière empirique chez les Celtes, dans les bijoux de poignets ou de cheville, de ceinture et de cou, en boucles d’oreilles. Ce sont ces anneaux métalliques non fermés dont on peut en admirer une collection au Musée de St Germain en Laye. On sait depuis les années 1930 qu’ils tiennent lieu de circuits oscillants.

Une technique empirique perdue depuis plus de 1000 ans, celle de la  résonnance des influx stellaires- naturels -, que l’on sait à présent calculer depuis la découverte des ondes radio due à Mrs HERTZ et aux inventions du physicien TESLA.

Fin 19e et au début du XX s,  ces deux savants découvrent les « ondes », explorent les lois de la propagation sans fil et ouvrent toutes les portes de la communication du monde moderne.

La technique empirique, intuitive, est devenue une science.

Les formes captent l’énergie venue de l’espace, comme les antennes Tv ou radio qui reçoivent le programme des chaînes ou encore les grands radio-télescopes qui écoutent l’espace.

De la même manière, – grâce à une forme simple, un circuit oscillant – on récupère et on module l’énergie ambiante ( voir les expériences sur les plantes). Dans les années 1930, l’idée était de permettre à la cellule humaine de maintenir un niveau de fonctionnement vibratoire.

Car tout vibre dans la nature, tout n’est que rythme et fréquence, d’une œuvre de Mozart aux pulsations cardiaques, des cycles astronomiques au big bang.

Le ou les antennes inscrites dans une œuvre captent les énergies durables et renouvelables à l’infini. Leur forme et les métaux qui les composent modulent l’énergie, l’œuvre elle-même agissant en quelque sorte comme un filtre qui diffuse alentour l’énergie reçue.

Autrefois, les Grands peintres « construisaient » leurs tableaux à partir d’un canevas géométrique sous-jacent pour maîtriser les effets harmonieux.

Il y avait une intention géométrique derrière l’esthétique d’un tableau.

On sait depuis la fin du XIX siècle que les tracés géométriques induisent des champs d’énergie.

L’application de la géométrie des 22 polygones inscrits dans le cercle a donné naissance à tous les moteurs électriques de la terre (voir les livres d’électricité de l’Ecole Centrale vers 1890/1900).

N’oublions pas également que les couleurs sont des fréquences. Il n’y a pas que les couleurs qui agissent comme un filtre, il y a aussi les minéraux, et les métaux. D’où l’idée d’introduire dans certaines œuvres du métal en poudre ou des minéraux

En ART VITAL on tient compte de toutes ces règles (technique et esthétique) dans la création d’une œuvre unique.

Ce sont ces principes physiques qui sont appliqués dans l’ART VITAL© , de manière invisible.

Bien évidemment, on peut élargir le concept à un bâtiment ou une villa, un parc, un lieu de repos ou de spiritualité.

Pour toute information n’hésitez pas contacter :  cdl.dirparis@gmail.com

P1160278

circuit oscillant monté au verso d’un cadre. Les proportions ont été calculées sur la longueur d’onde de l’hydrogène, corps le plus répandu dans l’univers.

CONSTRUIRE UN LIEU SACRE

Esquisse de Jean-François SIMON, Biarritz
Membre du Club PHI

Construire un lieu sacré, c’est réserver à la beauté de l’âme un lieu ouvert sur l’Univers.

Sur le site « maisonnombredor », nous donnons les grands principes d’un habitat qui nous relie aux règles environnementales universelles.

Construire un lieu sacré, c’est créer un lieu spécifique ( petit ou grand, ouvert ou fermé) qui concentre les connaissances de la Grande Tradition, celle qui sublime l’humain.

Un lieu sacré est une arche de la Connaissance immémoriale que les peuples Anciens ont inscrit dans la pierre des temples, suivant la même école de géométrie, quelque soient les époques. Construire un lieu sacré, ouvert ou fermé, c’est vouloir se relier à l’univers et perpétuer cette connaissance intemporelle.

C’est donner vie à un lieu d’harmonie et de régénérescence.

L’Ecole du nombre d’or enseigne cette tradition immémoriale, tant dans sa partie intellectuelle que dans des réalisations pratiques

cdl.dirparis@gmail.com

L’Ecole du Nombre d’Or

APPRENDRE – FAIRE SAVOIR – DIRE – COMMUNIQUER

Il n’existait aucune « école » expliquant la proportion dorée telle qu’on la découvre dans la nature ou dans les sciences.

Les ateliers d’une journée permettent de se former.

3 niveaux : débutant – perfectionnement – master

chaque niveau fait l’objet d’une attestation , et en fin de cycle, les masters reçoivent un diplôme.

LABYRINTHES d’Europe & NOMBRE D’OR

Commission Architecture, Phi Club

L’omniprésence du nombre d’or dans la nature a bien évidemment été une source d’inspiration dans les arts.

En architecture, les différentes formes de labyrinthes ont été reproduites partout dans le monde. La plus authentique reste celle de Chartres.

Au plan géométrique, ce type de labyrinthe circulaire est un petit bijou. Il cache bien son jeu sous une apparente simplicité. Sa réalisation sur le terrain demande une belle précision pour un parfait équilibre des formes.

Ce n’est pas uniquement un beau dessin sur un pavage. On considère qu’il porte la charge du lieu ou de l’humain situé en son centre, qu’il favorise élévation, spiritualité, harmonie.

En fait un « labyrinthe » doit s’accorder à la fonction qui lui est destinée : décorative, mystique, personnelle,  méditative etc. Par exemple, dans une propriété, la mesure de base du labyrinthe peut s’accorder à la mesure des occupants. Autrefois, on ne faisait pas de « standard » et aujourd’hui encore, les dimensions d’un « labyrinthe » ( même d’agrément) sont calculées pour répondre à une résonance précise.

Un labyrinthe fonctionnel doit être accordé au lieu. La latitude du lieu donne la mesure de base mais il y a d’autres paramètres. Ses dimensions répondent à une fonction. 

Commission Architecture, Labyrinthes

Une commission est spécialement chargée de l’étude du labyrinthe de Chartres qui reste le seul d’origine sur notre sol. Une partie du labyrinthe renvoie à l’époque des mégalithiques, via les alignements astronomiques, une autre partie est du domaine des sciences modernes de la communication. Ces constatations soulèvent beaucoup d’intérêt et de nombreuses questions.

La méthodologie s’applique ensuite aux autres figures labyrinthiques encore en état.

Des comparaisons sont développées avec les autres modèles d’église connus. L’ensemble fait l’objet de mesures, de calculs et d’hypothèses très riches de sens, de nombreux contact à travers le monde.

Objectif : publication en librairie

Vous souhaitez participer à ces travaux, contactez-nous

CONSTRUIRE UNE MAISON AU NOMBRE D’OR

NOMBRE D’OR & HABITAT

Copie de P1050706 Copie de P1050710 Copie de P1050709 Copie de P1050708 Copie de P1050707

CONSTRUIRE UNE MAISON

AU NOMBRE D’OR

ou la magie des belles proportions

 Copie de Compas de proportion P1190988

Le nombre d’or (Phi, φ = 1,618 ) est un coefficient qui exprime l’harmonie entre les parties et le tout.

Il est omniprésent  dans le monde végétal, minéral et vivant. La nature l’utilise de façon savante comme coefficient de croissance. Il engendre des merveilles d’harmonie sous un nombre incalculable de formes.

L’homme est proportionné sur φ ce qui explique que nous trouvions beau et que nous nous sentions bien dans une habitation construite sur ce canon esthétique universel.

Ce nombre qui retient tant notre attention a des propriétés très particulières et uniques. Sans pouvoir les développer ici (voir les conférences et séminaires à Paris en fin de page  ou contactez-nous par @), un espace construit avec φ rassemble des qualités arithmétiques, géométriques et harmoniques, que nous retrouvons jusque dans le cosmos.

Une maison construite avec φ vous met en concordance avec ces lois.

Dans un projet de construction neuve, l’idéal est de « coordonner » au nombre d’or toutes les pièces en partant du tout que représente la maison.

Mais il est possible aussi de construire une partie seulement de sa future maison avec φ, pour le cas où l’on voudrait privilégier un espace ou ajouter une extension

Nous pouvons d’ailleurs vous y aider,

(Si vous avez un projet contactez-nous : cdl.dirparis@gmail.com, )

Phi s’applique aussi à l’ordonnancement des jardins, aux vases, aux sculptures ainsi qu’ à tous les beaux objets.

    Copie de P1060780-001     Copie de P1040361 - Copie    Copie de Myer dole 02052010 325

Puits aux proportions dorées,  porte de pavillon en rectangle d’Or et vase

Si vous partez d’un habitat existant – appartement ou maison – vous pouvez également y aménager un espace au nombre d’Or.  Avec de simples modifications de forme vous disposerez d’un espace aux bonnes proportions.

Pour construire au nombre d’or,  il ne suffit pas que le plan général des pièces ou  des ouvertures correspondent en longueur/largeur au critère 1,618, ou soit une simple application du rectangle d’or.

  Copie de P1040192    Copie de Myer dole 02052010 230

Le rectangle d’or, tracé et décomposition (Euclide)

Chaque partie de l’habitat est interdépendante géométriquement de l’autre, des  plus petites moulures aux grandes dimensions. C’est cette concordance qui demande du travail, de la réflexion, des échanges, bref de la préparation. Toute la difficulté vient de l’immense richesse des formes disponibles, des goûts et des couleurs. Il faut sérier les problèmes et travailler en tenant compte des formes, de la lumière, de l’orientation et du climat régional. C’est un savoir qui s’apprivoise avec le temps et l’expérience.

Alors si vous voulez bâtir, créer un jardin,  fabriquer un meuble ou organiser un espace de vie en respectant les lois de la divine proportion,

 Myer dole 02052010 297   Copie de Copie de P1000068-001

( les documents qui illustrent cet article sont dûs à feu Patrice Meyer*)

je vous propose d’entrer avec moi dans ce fameux nombre d’Or

Copie de Copie de P1050700 Copie de P1050711  Copie de P1000387

La nature utilise les fractales pour croître et grandir. C’est la répétition des formes semblalbles qui crée l’harmonie

 

Tout d’abord, il s’agit de comprendre ce qu’est cette proportion universelle, oubliée depuis Léonard de Vinci puis redécouverte vers 1856.

PHI  (φ) se définit comme un principe de meilleur rendement, donc de moindre consommation d’énergie. Ce qui est vrai pour le coquillage ou l’arbre qui grandit, l’est également pour la réalisation des forteresses de Vauban (voir les conférences et séminaires sur Paris).

Mais φ est plus encore. Quand vous construisez en utilisant les particularités du nombre d’or, vous créez un espace de vie au diapason du monde qui nous entoure, exactement comme on accorderait un instrument de musique. Ce n’est pas une métaphore car ce mode opératoire de l’univers inclut l’harmonie

Cependant, de même que l’on peut fabriquer de mauvais instruments de musique, l’on peut mal agencer les formes d’une maison, ou les ordonnancer incomplètement tout en utilisant φ.

Une construction bien faite sera régie sur les trois modes évoqués (arithmétique, géométrique, harmonique) chacun en concordance avec l’autre. Au final,  vous pourrez très bien exprimer les dimensions de votre maison en notes de musique.

Pour qu’une habitation soit « dorée », chaque élément de la maison doit être dans la bonne proportion de l’ensemble avons-nous déjà indiqué. C’est la règle. 

 Copie de Copie de P1000068-001

Rectangle d’or, décomposition

Par exemple si vous aviez un salon dimensionné en forme de rectangle φ (rectangle d’or) et des fenêtres elles aussi en rectangle d’or, il faudrait que le salon et les fenêtres utilisent une mesure commune, sinon nous aurions des éléments ne correspondant pas l’un à l’autre. Il y aurait rupture du rythme. L’œil ne s’y trompera pas, vous trouverez que quelque chose « cloche ».

Cette question de choix de la mesure est importante et peut être très personnelle. Certaines maisons, uniques, sont construites à la mesure du propriétaire.  Et quelle mesure de base la mieux adaptée que celle tirée de notre corps : pieds, paume, palme, empan, coudée ?

 Cannes de Maître d'Oeuvre 008

Canne de Maître d’Oeuvre

Copie de P1000243  Copie de P1000220

Autre remarque. Dans la nature, toute surface développe une épaisseur proportionnée, autrement dit, il n’y a que des volumes car le plan n’existe pas. Aujourd’hui les professionnels fournissent des plans avec des hauteurs standard. Avec une maison φ, il faudra des hauteurs sous plafond qui correspondent aux longueurs et largeurs choisies. Ainsi les normes ordinaires actuelles (2,50 m de hauteur sous plafond) doivent pouvoir être ajustées en fonction des mesures au sol.

Par ailleurs,  rien n’oblige à avoir des plafonds plats de même qu’une maison φ peut avoir un plan directeur différent du rectangle ( les plans de Vauban utilisaient le pentagone). L’on peut partir de formes qui respectent la course du soleil avec des baies vitrées inclinées qui optimisent la rétention calorique l’hiver, l’ombre et la fraîcheur l’été.

En résumé, les volumes intérieurs, l’épaisseur des murs ou des structures, le volume extérieur, tout peut être mis en concordance avec vous grâce au nombre φ et à l’art du trait.

Si vous envisagez un projet, dimensionnez et orientez d’abord les espaces où vos passerez le plus de temps. Le reste nous le verrons ensemble et nous déterminerons, si vous le souhaitez, votre mesure.

Avant d’aller plus loin, nous vous signalons :

la brochure d’instruction sur l’ART DU TRAIT *

P1040199

en français, sous forme de livret papier,  cette petite brochure très claire    est un condensé précieux de ce que l’on peut voir dans tous les monuments. Ce sont essentiellement des dessins et figures avec des explications. Le livret résume beaucoup de notions que l’on pourra approfondir petit à petit.

et le COMPAS DE PROPORTION, en bois, réglé à PHI, longueur 20 cm

                 (jusqu’à épuisement pour le livret, à commander ou a construire soi-même pour le compas)

Lire aussi sur ce site :  
Compas d’or et Peinture artistique
Life art ou Art vital

Si le sujet PHI vous intéresse,  renseignements :  cdl.dirparis@gmail.com

INFO :  visiter d’une cathédrale ( Chartres ou Paris) sous l’angle du nombre d’or . Durée, une journée, ou un après-midi, en petit groupe ou en formule Privée.  

***

Remerciements, à notre ami Patrice Meyer,

Homme de Bon, de Bien et de vrai,  savant dans l’Art du trait, il fut l’un des seuls à pouvoir résoudre les sens des énigmes géométriques que nous lui posions sur les grandes Cathédrales gothiques d’Ile de de France. Il insuffla autour de lui, toutes générations confondues,  l’Esprit qui porte la règle et le compas. La Règle d’or, celle qui génère l’harmonie du Monde.

Abbaye de Fontenay, Quine et corde à 12 noeuds

 

CLUB PHI CLUB

ECOLE DE L’EXCELLENCE.

La plus grande documentation touchant le nombre d’or.

Les meilleurs spécialistes.

Ils apportent leurs connaissances et expliquent le lien PHI entre les legs des civilisations anciennes, les sciences aérospatiales, l’habitat, les arts, et les multiples implications de la proportion dorée dans notre quotidien.

Le PHI CLUB est Mondial, comme ses membres.

Son siège est en FRANCE, à Paris.

La France, pays choisi à dessein car possédant le plus au monde une architecture basée sur le nombre d’Or, tant dans les immenses cathédrales que dans l’habitat rural, ou dans l’architecture mégalithique.

La France, Ecole depuis des siècles, d’une tradition préservée, géométrie dynamique qui procède d’un automatisme universel, l’extraordinaire proportion dorée, Phi, omniprésente dans la nature sous toutes ses formes.

La clef est là.

Si vous souhaitez pousser la porte du Phi Club, soyez les bienvenus.

Aucune cotisation.

Vous avez un projet ? vous voulez suivre nos activités, vous souhaitez intégrer une commission ? le Bien-être et l’harmonie sont dans vos modes de vie ? venez nous rencontrer.

Pour rejoindre les amis du Phi Club International,

Envoyez un message à notre adresse mail  » cdl.dirparis@gmail.com  » sans oublier d’indiquer vos coordonnées et téléphone svp. Nous répondrons rapidement.

Que faisons-nous ? nous accueillons et aidons vos projets, et plus encore :

  • Construction de nouveaux lieux sacrés.
  • création d’espace de bien-être, de maisons, d’habitat
  • Sauvegarde et étude de sites anciens,
  • Ecole du nombre d’or
  • Editions d’ouvrages.
  • créations artistiques, peinture, sculpture, jardins
  • etc.

Une fois l’an , dans une ville européenne, COLLOQUE

Colloque du Phi Club : 1 à deux jours de conférences, échanges de haut vol, créations artistiques, architecture, rencontres avec les meilleurs spécialistes, intronisations dans la meilleure ambiance.

Prochain colloque 2021 : LISBONNE – PORTUGAL

Il n’y a pas de cotisation. Nous fonctionnons avec des dons et grâce au bénévolat. Les dons sont déductibles des impôts.

A bientôt la plaisir de vous lire.